Don Bosco Muhazi. Célébration de la Journée de l’Enfant africain à l’école DON BOSCO MUHAZI TVET

 

Le vendredi 18 juin 2021 à l’école DON BOSCO MUHAZI, une célébration a eu lieu pour honorer la Journée mondiale de l’enfant africain.
Cette journée est généralement célébrée le 16 juin de chaque année.
Les cérémonies ont été précédées d’une messe eucharistique célébrée par le Père Raymond Bavumiragiye. L’événement a réuni les élèves de Don Bosco Muhazi TVET, les Sœurs Inshuti z’Abakene qui collaborent  depuis 2008 au service de l’école, le personnel de Don Bosco Muhazi, et d’autres personnalités.

L’événement s’est tenu dans le respect des directives de prévention du COVID-19 :  il n’était donc pas possible d’inviter un grand nombre d’enfants et de jeunes comme c’était la tradition, les années précédentes.

Au cours de la messe, le Père Raymond a souligné que de nombreux enfants en Afrique et dans le monde d’aujourd’hui sont plus susceptibles d’être touchés par des actes répréhensibles tels que les travaux forcés, l’enrôlement dans des guerres, etc…« Tout le monde doit s’élever contre de tels actes qui privent les enfants de la pleine jouissance de leurs droits. »

Après la célébration eucharistique, une cérémonie a eu lieu qui a été marquée par des discours et des poèmes composés par des élèves et des enfants de Don Bosco Muhazi qui participaient régulièrement à l’Oratoire, avant la pandémie et les restrictions sanitaires.

Au cours de l’événement, les jeunes de l’année préparatoire ont reçu un certificat après avoir suivi un programme de remise à niveau d’un an en calcul, lecture et écriture en Kinyarwanda , afin de leur donner les connaissances de base nécessaires à l’apprentissage d’un métier.

Dans son allocution, la Secrétaire Exécutive de la Cellule de Gasagara, Athanasie Nyirakimonyo a appelé les élèves formés à Don Bosco Muhazi TVET à s’abstenir de comportements qui pourraient violer leurs droits, en particulier dans le cas de grossesses non désirées chez les jeunes mineures.

“Le message que je veux transmettre aux jeunes et aux parents est que l’enfant doit écouter les parents, la famille, car ils donnent aux enfants différents conseils et lorsqu’il tient compte des conseils, il est généralement en bonne santé”.

Un moment de convivialité a regroupé les participants à cette journée.

Les jeunes de deuxième année des formations en arts culinaires, couture, construction sont actuellement en stage. Il est heureux que tous aient pu trouver un endroit où effectuer ce stage – complément indispensable à leur formation et ouverture sur le monde du travail, dans toute sa réalité.

 

                                      D’après Ange de la Victoire DUSABEMUNGU 

                                                                                                        

                                     

                                      

        

 

 

DON BOSCO MUHAZI. CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE DE L’ENFANT AFRICAIN À L’ÉCOLE DON BOSCO MUHAZI TVET

Post navigation


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

https://www.rsuripsumoharjo.com/slot-gacor/https://enfermeriadermatologica.org/slot-deposit-dana/https://enfermeriadermatologica.org/slot-deposit-pulsa/