« Je suis un petit mécanicien ayant bénéficié de l’amour de Saint Jean Bosco » est l’une des meilleures phrases qui sortent de la bouche des jeunes gens qui étaient autrefois abandonnés dans la rue mais qui aujourd’hui tiennent dans leurs mains l’espoir d’un avenir meilleur.
Les salésiens de Don Bosco Rango, se rappelant les mots de Don Bosco « Que les jeunes soient aimés et qu’ils se sachent aimés », en collaboration avec la caritas paroissiale et via le projet DON BOSCO EJO HEZA, ont renforcé leur intervention auprès des jeunes les plus en danger, en mettant surtout en avant les activés préparant l’avenir de ces jeunes qui erraient dans la rue sans espoir de pouvoir survivre le lendemain. Le projet DON BOSCO EJO HEZA a commencé il y a quelques années, grâce à l’initiative des volontaires allemandes qui le faisaient en synergie avec la communauté salésienne de Rango dans laquelle elles vivaient.
Dans la même optique de préparer les jeunes à un meilleur avenir, un groupe de jeunes a été envoyé faire la mécanique-automobile. Un jour, lors d’une visite, nous les avons trouvés en plein travail, le sourire aux lèvres : « Don Bosco nous aime et nous témoignerons de cet amour partout où nous serons », disaient-ils. Ils disaient encore que, ils gardent courage dans l’espoir d’un avenir meilleur qui commence déjà à sourire sur leur
Que le regard du père et maître de la jeunesse reste fixé sur ces jeunes afin qu’ils trouvent un abri contre les difficultés de la vie qui les hantent jour et nuit. Vive Don Bosco!
Rémégie Nzoyisenga, sdb.

 

RWANDA-RANGO. DON BOSCO, DE L’AMOUR A UN AVENIR MEILLEUR.

Post navigation


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

https://www.rsuripsumoharjo.com/slot-gacor/https://enfermeriadermatologica.org/slot-deposit-dana/https://enfermeriadermatologica.org/slot-deposit-pulsa/