La Procure salésienne de Cracovie (Pologne) soutient l’AGL pendant cette période du Coronavirus – COVID 19

La Procure salésienne de Cracovie (Pologne) soutient l’AGL pendant cette période du Coronavirus – COVID 19

Le 6 mai 2020, les Responsables salésiens de la Province d’Afrique des Grands Lacs ont fait don de denrées alimentaires dans le cadre de l’aide aux personnes confrontées à la faim pendant cette période de confinement due au Coronavirus. L’aide alimentaire donnée à la Caritas de la paroisse de Rango a été achetée sur le marché local, grâce au soutien de la Procure salésienne de Cracovie en Pologne. Père Ryszard Józwiak, missionnaire salésien, en collaboration avec le Bureau des projets, a développé un projet à long terme qui a été accepté, et obtenu grâce au soutien des bienfaiteurs de la Procure de Cracovie.Selon Frère Hubert Twagirayezu, économe provincial, qui est également le directeur du bureau de planification et de développement de l’AGL, le soutien des bienfaiteurs est destiné au Rwanda tandis que pour d’autres pays, à savoir l’Uganda et le Burundi, la mission continue de faire davantage de plaidoyers, espérons-le, auprès des bailleurs de fonds.De la paroisse de Rango, le Père Rémy Nsengiyumva, prêtre salésien a noté que depuis l’épidémie, la communauté ainsi que la population rwandaise en général, devaient suivre les mesures imposées par le gouvernement pour lutter contre la pandémie
«Ce confinement nous a trouvés dans une situation où les gens étaient vraiment confrontés à la faim et puis comme ils ne pouvaient pas quitter leur maison pour aller chercher de quoi manger, ni travailler … alors notre communauté salésienne a dû intervenir sur cette question. En particulier à la communauté de Rango, la Province salésienne a donné de l’aide deux fois, la Caritas Diocésaine est intervenue une fois et maintenant nous venons de prendre une autre aide pour sauver ces gens. » nous a expliqué Père Remy après avoir reçu le don provincial.”Dans notre paroisse, nous avons différentes catégories de personnes qui souffrent à cause de cette situation, nous avons en particulier les motards, les mécaniciens de motos, les cyclistes qui n’ont pas de travail, les coiffeurs, les femmes qui travaillent dans les petites entreprises, tous ceux-ci ont cessé leurs fonctions et c’est pourquoi nous devons intervenir pour les aider “ a –t-il conclu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *