Chers frères et sœurs en Jésus – Christ, salutations de Terre Sainte.
Le 25 mars 2021 au petit matin, quelques confrères, dont moi, avons quitté Jérusalem pour nous rendre à Nazareth. J’écris ce texte dans la grotte de l’Annonciation.
Arrivés à Nazareth, et en particulier à la basilique de l’Annonciation, le premier endroit que nous avons visité était la grotte de l’Annonciation située sous la basilique. Ensuite nous avons participé à la messe solennelle célébrée par Sa Béatitude Pierbattista Pizzabella, Patriarche latin de Jérusalem. C’était la première grande assemblée depuis que l’année dernière, le monde entier s’est retrouvé sous l’emprise de la pandémie de coronavirus qui a fait irruption dans nos vies personnelles et collectives.
Nous venons ici à Nazareth, a déclaré le Patriarche, pour porter notre expérience difficile à la Vierge Marie et nous demander ce que nous pouvons apprendre de ce que nous avons vécu cette année. Mais que peut dire tout cela à notre foi ? La foi et la vie doivent se parler. La foi est une manière particulière de recevoir la vie. Notre relation principale, celle avec le Seigneur, peut et doit éclairer notre expérience et nous aider à comprendre les signes des temps.
Je vous livre quelques impressions spirituelles personnelles de ma visite à la grotte de l’Annonciation. Nous célébrons le «oui» de Marie, qui a permis à Dieu d’entrer dans le monde en assumant notre chair. Il est devenu l’un de nous parce qu’il nous aimait. Célébrer l’incarnation aujourd’hui signifie savoir accueillir et aimer la réalité du monde, comme Dieu l’aime. Il ne s’agit pas de fermer les yeux sur la douleur du monde et la nôtre. C’est être dans la certitude que ce monde, blessé et offensé, est pourtant le lieu où Dieu s’est manifesté et où il nous rencontre, et où nous le rencontrons.
Après avoir vécu ce moment d’intimité dans la Grotte, nous avons visité la maison de Saint Joseph où nous avons contemplé la vie cachée de Jésus avec Joseph et Marie, travaillant avec eux et leur obéissant.
Après avoir visité Cana où Jésus opéra son premier miracle changeant l’eau en vin, nous nous sommes rendus à la mer de Galilée où Jésus appela ses premiers disciples, et non loin de là, le lieu où il a appelé Lévi, le percepteur d’impôts. Près du même endroit, le Mont des Béatitudes. Plus tard dans sa vie, c’est sur cette mer qu’a marché Jésus.
Célestin Ntakiyimana, sdb, étudiant en théologie à Jérusalem.

ISRAEL – L’ANNONCIATION EN TERRE SAINTE

Post navigation


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

https://www.rsuripsumoharjo.com/slot-gacor/https://enfermeriadermatologica.org/slot-deposit-dana/https://enfermeriadermatologica.org/slot-deposit-pulsa/