Mardi 14 janvier 2020, l'ONG Swisscontact, qui entend promouvoir la formation technique et professionnelle au Burundi, a organisé un atelier de formation à Kayanza, à l'hôtel Musumba. Le Centre de Formation Professionnelle Don Bosco de Rukago a été

sélectionné parmi les écoles pilotes de la région Nord du pays. Cet atelier a été organisé au bénéfice des directeurs des écoles fondamentales et des centres de formation professionnelle.
Le directeur de la branche de cette ONG dans les provinces du Nord du pays s'est présenté et a souhaité la bienvenue à aux participants. Après lui, les formateurs et les participants se sont aussi présentés.
Avant d'entamer le vif du sujet de la formation, la facilitatrice principale venant de Swisscontact a présenté les objectifs de cette séance. Il s'agissait de planifier les activités du projet pour le premier semestre de cette année et donner des informations aux participants sur le métier d'orientation professionnelle et le rôle du conseiller en orientation professionnelle.
Il y a eu un moment fructueux d'échanges des partenaires.
Les conseillers d'orientation qui ont commencé la réalisation des activités ont partagé aux autres les résultats de leur travail mais aussi les difficultés rencontrées.
L'annonce de l'appui en matériel didactique dans la formation technique et professionnelle a été bien accueillie par les directeurs car avec ce matériel ils auront un réel soutien pour le fonctionnement de leurs écoles.
Les participants ont appris aussi la manière de guider les élèves de l'école fondamentale dans le choix des métiers. Ils ont appris aussi la procédure de vulgarisation de l'intérêt des métiers.
Les directeurs des centres de formation professionnelle ont été encouragés à améliorer la qualité de la formation et à promouvoir le développement des compétences orientées vers les besoins du marché afin de soutenir le développement économique, social et écologique.
Pour faciliter l'assimilation de la matière et la participation de tous, les participants ont été répartis en groupes de travail pour répondre à un questionnaire et donner des suggestions.
Les participants ont ensuite formulé leurs attentes par rapport aux activités de cette ONG. Ils ont aussi reçu des informations sur l'histoire du développement économique et social des pays industrialisés grâce à la formation technique et professionnelle.
Après la formation et le travail en équipe, tous les participants ont été conviés à des agapes fraternelles.
La journée fut clôturée par le lancement d’activités d'animation et de sensibilisation des jeunes sur le bien- fondé de la formation technique et professionnelle. Ces activités se réaliseront dans les écoles et dans les cités.

Père Raphaël Katanga, sdb

Go to top