Mercredi 30 octobre 2019, le nouveau bâtiment de l'orphelinat "Maison Cana" de Rukago a été bénit et inauguré. Cet orphelinat est géré par la Congrégation des "Filles de Marie Notre-Dame de Cana", fondée en 1994 par le Révérend Père Vital Minani, salésien de Don Bosco. 

Une partie de la route qui mène à Rukago via la Commune de Muhanga était décorée par des fleurs et des troncs de bananiers :

un signe dans la culture burundaise qui annonce une fête. En effet, c'était un jour pas comme les autres ! La fête fut rehaussée par la présence d’un délégué du gouvernement, une délégation de bienfaiteurs venus du Canada, les autorités administratives locales, des prêtres et plusieurs personnes consacrées, des membres de la Famille Salésienne, des collaborateurs, la police, les amis, voisins et connaissances.

       Tout a commencé par la cérémonie de bénédiction du bâtiment par le Révérend Père Vital Minani, fondateur et Représentant légal de l’association « Filles de Marie Notre-Dame de Cana » et de l’orphelinat « Maison Cana ». Ensuite l'assemblée s'est dirigée vers l'église de la paroisse Marie Mère de Dieu de Rukago pour la messe d'action de grâce. Le Père Vital qui a présidé la concélébration eucharistique a remercié Dieu et la Sainte Vierge Marie, la congrégation salésienne et les autres bienfaiteurs, le gouvernement, et toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin pour que ce bâtiment soit achevé.

       Après la messe, l'assemblée s'est dirigée vers l'orphelinat pour d'autres cérémonies. Ils ont été accueillis au son du tambour burundais, qui annonçait un grand événement. La danse folklorique des tambourinaires a égayé les visiteurs. Le service du protocole était constitué par des personnes dynamiques et chaleureuses. Elles mettaient tout le monde à l'aise. La coupure du ruban a marqué l'inauguration du nouveau bâtiment. Elle a été faite par Monsieur Ignace Ntawembarira, Délégué du Ministère des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre. 

       Le bâtiment inauguré est une très belle maison à étage. La construction a commencé en 2012, et a coûté un peu plus de 360 millions de francs burundais. Le rez-de-chaussée a été réalisé par petites tranches selon la disponibilité des financements, reçus de bienfaiteurs divers, principalement à travers la Congrégation salésienne. L’étage vient d’être construit grâce principalement au don de la Fondation "Formons une famille" du Québec, au Canada.

       Père Vital a adressé un mot d'accueil à l’assemblée et a présenté les différents invités. Il a particulièrement remercié le Délégué du gouvernement, les représentants de la fondation « Formons une famille », les salésiens de Don Bosco et autres membres de la Famille salésienne, les bienfaiteurs et toutes autres personnes qui ont contribué à la réalisation de cette belle œuvre. Les visages des chrétiens de Rukago en particulier, et de la population de la Commune de Gahombo en général, rayonnaient de joie. Ils l'ont exprimé par la danse, les chants et les cris de joie traditionnels. La danse et le chant des orphelins ont suscité un sentiment de grande émotion.

       Intervenant au nom de la délégation de la fondation "Formons une famille", Monsieur Guy Ménard a félicité les initiateurs de ce projet d’orphelinat, Père Vital et les "Filles de Cana". Il a évoqué avec émotion le moment où leur "Fondation" a connu les "Filles de Cana" et leur fondateur et il a expliqué la raison de leur engagement dans ce projet. 

       De son côté, Madame l’Administrateur de la Commune hôte de Gahombo a souligné que cet orphelinat est une inspiration de Dieu. Elle a félicité les "Filles de Marie Notre-Dame de Cana" pour leur esprit de compassion et leur noble apostolat. Elle a remercié aussi les bienfaiteurs et les autres intervenants.

       Monsieur Ignace Ntawembarira a remis aux enfants un don d’une tonne de riz de la part du Ministère. Prenant la parole au nom du Gouvernement burundais, il a fait le lien entre les objectifs de l'orphelinat "Maison Cana" et ceux du Gouvernement qui veut que chaque enfant trouve une famille d'accueil. Il a apprécié le fait que cet orphelinat offre aux orphelins une véritable famille, une éducation, divers soins, l'amour et l'encadrement dont ils ont besoin pour les aider à devenir de bons citoyens qui participeront activement au développement du Burundi. Il a prié la Fondation "Formons une famille" de continuer à appuyer les activités de cet orphelinat. D'autres discours ont été prononcés et quelques invités ont donné des cadeaux à l'orphelinat.

       Prions le Seigneur afin que l'orphelinat "Maison Cana" continue à être un lieu où les orphelins sont aimés et se sentent aimés.

 

                                                                                                              Père Raphaël Katanga

 

Go to top