En date du 05 avril 2019, dans l’œuvre de Don Bosco Kamuli, a eu lieu la clôture de la session de formation des formateurs sur la valorisation de l’énergie solaire « SOLAR ENERGY SKILLS » et l’inauguration de l’atelier du système solaire. Les cérémonies ont commencé par une messe d’action de grâce. Après la messe, les participants à la session ont fait la procession vers l’atelier pour l’ouverture solennelle de celui-ci, avec, en tête, la fanfare du Centre de Formation Professionnelle Don Bosco Kamuli.

Les cérémonies ont été rehaussées par la présence de la Ministre de la Bonne Gouvernance,

Madame Esta MBAYO. Après avoir vu le fonctionnement du système, elle a demandé si ce projet pourrait être utile aux jeunes, surtout les plus pauvres, qui trouvent difficilement du travail après leurs études et qui se perdent. On dirait qu’elle est salésienne. Notre confrère, le Frère John NJUGUNA, chargé de DON BOSCO TECH-AFRICA, a répondu affirmativement. Madame la Ministre a promis de soutenir le projet via le UDB (Uganda Development Board) et en collaboration avec le Ministère de l’éducation. La fête qui s’est poursuivie a été  agrémentée par les danses, les tambours et la fanfare. Après le discours du Père Denis HABAMUNGU, directeur de l’œuvre de Kamuli,  qui a présenté l’œuvre des Salésiens à Kamuli et ailleurs dans le  monde, Madame la Ministre, quant à elle, a rappelé aux jeunes qu’il faut toujours persévérer  dans la vie et ne jamais céder devant une situation, même si elle est pénible et dure ; qu’ils doivent aimer leur pays et le construire en se construisant eux-mêmes. Elle leur a dit qu’il ne faut jamais laisser passer une chance qui se présente dans la vie, pour cela, qu’il faut profiter de ce projet du système solaire qui vient d’être lancé chez eux à Kamuli. Elle a ajouté  que,  même si c’est cher au début, on jouira de son fonctionnement sans problème.  Elle a exprimé sa reconnaissance envers les Salésiens de Don Bosco qui se donnent corps et âme pour le bien des jeunes pauvres.  Ensuite, tous les invités ont partagé la joie autour d’un repas fraternel et enfin, ils se sont séparés dans la fraternité et la paix. Vraiment, il fallait y être !

Fratri Amatus Manirabaruta, sdb

Go to top