Comme il est prévu dans le calendrier de l'année pastorale 2018-2019, la première réunion des directeurs de communauté pour l’année pastorale en cours a eu lieu à la maison provinciale (Kigali), du 19 au 21 novembre 2018. Elle a été précédée par une session de formation des nouveaux directeurs.

Plusieurs thèmes ont été abordés afin d’organiser au mieux les activités pastorales dans notre province.

Le Supérieur Provincial, Père Pierre-Célestin Ngoboka, a fait une triple présentation : la présentation de la lettre du Recteur Majeur au nouveau Provincial, la présentation de la vision provinciale du sexennat et la présentation du programme d'animation et de gouvernement (PAG) de l'année pastorale 2018-2019. 

Chaque présentation était suivie par un temps de partage et de questions d’éclaircissement.

Ensuite, chaque directeur a présenté le fruit des échanges sur le programme d'animation et de gouvernement dans sa communauté.

La présentation sur la mission de Palabek, faite par l'économe provincial, Frère Hubert Twagirayezu, a soulevé l’intérêt de l'assemblée parce que c'est une nouvelle réalité dans la Province mais aussi parce que la plupart des directeurs n'ont pas encore visité cette œuvre. Les participants ont posé de nombreuses questions afin de bien comprendre cette nouvelle réalité.

Les différentes commissions de la province ont présenté leurs plans d'action. L'assemblée a constaté que la province doit fournir beaucoup d'efforts en vue d'augmenter le budget alloué à la formation des jeunes confrères.

Ensuite, on a encouragé l'économat, la commission provinciale pour la communication sociale et le bureau de planification et de développement de travailler en synergie afin de faire connaître les activités de la province.

La commission pour la pastorale des jeunes a présenté un bon plan d'action qui aidera la province à se mettre davantage au service des jeunes.  

Les orientations qui concernent l'économie et les projets de développement dans la province ont retenu l'attention de l'assemblée. En réagissant à l'exposé, les participants ont demandé à la province d'élaborer de nombreux projets d'autofinancement afin qu'elle arrive le plus tôt possible à pourvoir elle-même à ses besoins et à assurer son autofinancement.

"L'un des objectifs des prochaines années est de mobiliser nos propres ressources, pour satisfaire localement certains besoins sans recourir à l'étranger", a dit l'économe provincial. Pour cela, a-t-il ajouté, la province va réhabiliter le bâtiment qui abrite les bureaux à la maison provinciale afin d'augmenter sa capacité d'accueil.

"La province est confrontée à une augmentation exponentielle du nombre de confrères et de leurs besoins, c'est pourquoi chaque communauté est invitée à développer son propre modèle d'autofinancement car les aides extérieures continuent à diminuer », a dit le directeur du bureau de planification et de développement, le Père Raphaël Katanga. En outre, il a souligné quelques points d’attention : aider les communautés à élaborer le plan stratégique et le plan d'action, assister certaines communautés dans l'élaboration des projets et envoyer les projets aux bailleurs de fonds au moment opportun.

Pour le Père Provincial, l'élément essentiel est la prise de conscience que la province est une famille à laquelle chaque confrère appartient, il faut que chacun prenne conscience de cela.

La réunion s'est clôturée mercredi soir (21 novembre) par une messe solennelle et le partage du repas de fête.

Père Raphaël Katanga.

Go to top