Vendredi 02 juin 2018, pour la première fois dans l'histoire de la paroisse de Rango, vingt-quatre chrétiens de cette paroisse ont fait le pèlerinage vers le sanctuaire des martyrs de Namugongo (Kampala). La délégation fut accompagnée par le Père Raphaël Katanga, sdb, directeur de la communauté salésienne de Rango.

Les pèlerins furent fraternellement accueillis et logés par les confrères de la communauté de Namugongo.

 Qu'il nous soit permis d'exprimer ici nos sentiments de gratitude envers ces confrères.

Le nombre des pèlerins catholiques et non-catholiques qui ont pris part à cette fête des martyrs était impressionnant. On a estimé à 6.000.000 (six millions), les pèlerins venus de plusieurs pays d'Afrique, mais aussi d’autres continents.

Ce pèlerinage est organisé chaque année à la date du 03 juin, à la mémoire des 22 (vingt-deux) martyrs catholiques dont certains ont été brûlés vifs et d'autres décapités, entre 1885 et 1887, sur ordre du roi Mwanga II, qui voulait éradiquer la foi chrétienne dans son royaume. Leur âge était entre 14 et 30 ans. Ils faisaient partie du groupe des pages du Roi. Néophytes et fermement attachés à la foi catholique, ils refusèrent de se soumettre aux désirs impurs du Roi.

La fête des Martyrs fut rehaussée par la présence du Président de la république, son Excellence Yuweri Museveni. De très nombreux évêques, prêtres, consacrés et hommes politiques (diplomates, députés...) étaient également présents.

Des milliers de policiers et militaires furent mobilisés pour assurer la sécurité des pèlerins. 

Étant donné le grand nombre, la messe fut célébrée à l'extérieur, sur un lieu qui avait été bien aménagé pour cette circonstance annuelle.

La concélébration eucharistique fut présidée par Monseigneur Emmanuel Obbo, Archevêque de Tororo. Elle fut animée par la chorale du même archidiocèse qui a organisé la liturgie. 

En s'inspirant des lectures du jour (2M 7: 1-2, 9-14; 1Jn 1: 5-2; Mt 5, 1-12), Monseigneur Emmanuel Obbo a exhorté les pèlerins à imiter les martyrs de l'Ouganda en demeurant fidèles à leur foi malgré les ouragans et les vagues du monde actuel. Il a invité les pèlerins à accorder une grande importance au thème du jour :" Marchons dans la lumière de Dieu en famille" (1Jn 1, 5-10).

Après la messe, beaucoup de pèlerins se rangeaient sur une longue file d'attente avec des bouteilles et des jerricans pour puiser de l'eau à la source qui jaillit de la sainte colline.

Pour la plupart des pèlerins de la paroisse de Rango, c'était la première fois d’être sur les lieux saints des martyrs. Pleins de respect, ils ont foulé la terre sainte de Namugongo. Ils ont découvert un nouveau lieu spirituel. "Voyager est une éducation en soi", a confirmé, un des pèlerins. D'autres ne cessaient de dire que "des initiatives pareilles dans la pastorale sont à encourager et à promouvoir." Ils étaient aussi impressionnés par quelques gestes de piété populaire des pèlerins qui traduisent la foi et la soif de Dieu : toucher le mur du sanctuaire des martyrs, puiser l'eau du lieu, la prosternation...

La prière, la méditation, la visite des lieux sacrés et la célébration eucharistique sur le sol des martyrs furent des expériences qui ne s'effaceront pas de leur mémoire.  C’est dire que ce premier pèlerinage restera gravé dans les cœurs des pèlerins de Rango. 

Nous espérons, avec la grâce de Dieu, faire une expérience similaire l'année prochaine. 

Vive les martyrs, vive la fidélité, vive les missionnaires qui les ont formés à la foi. 

Que le sang des martyrs continue à purifier nos intentions et nos motivations !

 

                                                                                                           Père Raphaël Katanga

Go to top