En date des 28 – 29 décembre 2017 à Gatenga se sont rencontrés pour les jeux qu’on appelle communément « jeux salésiens » les jeunes venant de quatre œuvres salésiennes du Rwanda : l’oratoire de l’œuvre de Rango à Huye, l’oratoire du scolasticat de Kabgayi à Muhanga, l’oratoire de l’œuvre de Kimihurura-IFAK à Kigali et l’oratoire de l’œuvre de Gatenga à Kigali. Oui, jeux « salésiens »

  parce qu’ils ne sont pas comme d’autres compétitions du même genre où les équipes s’affrontent les unes contre les autres. Par contre, ils baignent dans l’ambiance salésienne où les jeunes qui se rencontrent se sentent  enfants du même  père  (Don Bosco) qui jouent « ensemble » dans des camps « différents ». Toutes les communautés salésiennes n’avaient pas d’équipes en nombre égal : les unes avaient plus de disciplines sportives que d’autres. Et puis, seulement le football, le volleyball et le basketball (chaque fois féminin et masculin)  étaient représentés. Il y avait quatorze équipes en tout, dont quatre de filles. 

Une ambiance formidable régnait sur les terrains de sport de Gatenga, plus que les années antérieures : il y a eu très, très peu de tricheries dans les équipes, là où, dans les années passées, on observait des jeunes « ramassés » par-ci par-là pour que,  coûte que coûte,  l’équipe rentre avec la coupe. Alors on observait  plus de guerre que de jeu entres les équipes. 

Constatant cela, le Délégué provincial de la commission pour la pastorale des jeunes a remercié les jeunes de leur présence, surtout de la discipline et du climat fraternel qui régnaient sur les terrains de sport. Il remercia ensuite la commission ad hoc qui s’était donné corps et âme pour la réussite de l’évènement, sans oublier les communautés de provenance des jeunes présents. Il a souhaité que dans les années à venir, on puisse favoriser d’autres disciplines non présentes cette année, comme le handball, mais aussi que nos jeunes, filles et garçons, s’adonnent à l’athlétisme et que les jeux salésiens soient une occasion où se croisent les jeunes des  trois pays qui composent notre province AGL : le Burundi, le Rwanda et l’Uganda, comme c’était le cas il y a quelques années.

C’est au début de l’après-midi du vendredi 29 décembre que les coupes étaient distribuées entre les équipes championnes. Trois coupes pour l’oratoire de la maison du scolasticat de Kabgayi, et deux pour la maison qui a accueilli les équipes : le Centre de Jeunes de Gatenga.  Après le partage fraternel du repas de midi, chaque équipe a pris le chemin du retour vers sa communauté d’origine.

 

Frère Laurent MINANI, sdb

Go to top