Dimanche 19 novembre, 33ème dimanche du temps ordinaire, dans la chapelle de l’IFAK, a eu lieu une messe d’action de grâce pour les 25 ans d’existence de la Centrale Saint Jean Bosco de Kimihurura.

Beaucoup de fidèles de la Centrale étaient présents. Toutes les Centrales de la paroisse Sainte Famille, dont nous faisons partie, étaient représentées, ainsi que quelques chrétiens venus des paroisses voisines. Le mot d’accueil fut donné par le Père Danko Litric, directeur de l’œuvre de Kimihurura où la Centrale déploie ses activités. Le thème central du jubilé est exprimé en langue locale  « DUHARANIRE KO URUGO RWACU RUBA KOKO ISHINGIRO RYA KILIZIYA N’INGORO YA YEZU KRISRU », ce qui peut se traduire en français « Faisons en sorte que notre famille soit la base de notre Eglise et le temple de Jésus Christ. »

Dans son homélie, l’abbé Rémy, curé de la paroisse Sainte Famille, a rappelé à l’assemblée chrétienne qu’une personne de 25 ans est une personne adulte, mûre, pleine de vigueur, forte et confiante. Il a dit aussi que la Centrale n’est pas les murs de la chapelle, mais plutôt les fidèles qui la constituent. Il y a donc de quoi rendre grâce à Dieu, disait-il. Rendre grâce à travers les Salésiens de Don Bosco, à travers les différents responsables de la Centrale qui se sont succédé au fur des temps, et toutes les personnes qui se sont dévouées pour la vie de la Centrale, jusqu’ à présent. Rendre grâce signifie une conversion en devenant hommes et femmes de Dieu dans toutes les formes de la vie quotidienne. Il a enfin invité les chrétiens à prier, à aimer notre Église et à donner assez de temps à Dieu.

Le président de la Centrale, est revenu sur l’objectif du jubilé comme un moment de rendre grâce,  de remerciement. Il a remercié tous les Salésiens qui ont œuvré à Kimihurura, le curé de la paroisse, les différents groupes d’Action catholique, les communautés de base (imiryango remezo) et tous les chrétiens en général. Signalons que les communautés de base avaient commencé au nombre de trois ; actuellement elles sont quatorze.

Apres les cérémonies, les invités d’honneur et les fidèles se sont retrouvés dans une des salles de l’IFAK pour fraterniser autour d’un repas de fête.

 

Frère Laurent MINANI sdb

 

Go to top