Pour donner un cachet spécial à l'année jubilaire du sacerdoce au Rwanda, les soixante trois diacres diocésains et religieux des neuf diocèses du pays ont été ordonnés prêtres ensemble à Kabgayi ce samedi 22 juillet 2017.

Ce temps fort du jubilé de 100 ans du sacerdoce rwandais a enrichi le palmarès du diocèse catholique de Kabgayi, premier diocèse du pays, qui a accueilli cette ordination collective. 

Tous les Evêques du Rwanda ont rehaussé cette fête de leur présence. Beaucoup de prêtres, religieux et religieuses étaient présents. Les autorités administratives, militaires et de la police nationale étaient aussi présentes. La délégation de la paroisse saint Jean Bosco de Rango a accompagné leur fils, diacre Patrick Iyakaremye qui a été ordonné prêtre.

C'était à 9h30 que Monseigneur Thaddée,  l'Archevêque de Kigali, a introduit la concélébration eucharistique. 

Dans son mot de circonstance, le Nonce Apostolique au Rwanda, Monseigneur Andrzej Józwowicz, a parlé du rôle d'un prêtre dont l'Église du Rwanda a besoin. S'adressant aux diacres il a donné son conseil en ces termes: "Vous diacres, vous devez être des hommes de prière et des témoins de l'évangile. Soyez les hommes de prière parce que la prière façonne le prêtre. L'Eglise actuelle a tellement besoin de saints prêtres, de pasteurs infatigables". 

Après la proclamation de l’évangile, l'Abbé Balthasar, formateur au Grand séminaire de théologie de Nyakibanda a présenté à l'Archevêque les soixante trois diacres, comme des candidats dignes à l’ordination presbytérale. Après cela, l'Archevêque a donné sa catéchèse durant laquelle il a parlé de la vocation et du rôle d'un prêtre dans l'Église. 

La communauté chrétienne de Kabgayi était animée d’une joie profonde en accueillant les délégations qui venaient des neuf diocèses du pays. C'était vraiment un jour d'allégresse. 

La présence d'un diacre qui souffre du cancer des reins et qui prépare chrétiennement et psychologiquement sa mort a soulevé l'émotion de l'assemblée. Il était assis dans une chaise roulante et privé de tous les mouvements et gestes que faisaient ses collègues durant la cérémonie d’ordination. Sa situation de santé a fait couler les larmes de certains chrétiens.

Durant le moment clé de l'ordination, pendant que les diacres étaient à genoux, seulement les Evêques et une délégation des prêtres les ont entourés pour leur imposer les mains. Les autres prêtres ont imposé les mains tout en étant à leurs places respectives. 

Le comité organisateur a eu des difficultés pour permettre à plus de cinq cents prêtres présents de se déplacer et de faire tous les mouvements et déplacements qu’ils font d’habitude pendant une ordination sacerdotale. 

Après les cérémonies d'ordination, quand les nouveaux prêtres furent présentés à l’assemblée, ils furent chaudement applaudis. En agitant les mains pour saluer l’assemblée, les néophytes avaient le sourire aux lèvres. 

Vers la fin de la messe, dans son allocution, le représentant des nouveaux prêtres a remercié les parents et tous ceux qui ont contribué à leur formation humaine, intellectuelle et spirituelle. D'autres discours ont été prononcés. 

Beaucoup de ceux-là qui ont pris la parole ont félicité les premiers prêtres rwandais qui ont été fidèles à leur mission en ayant surmonté un grand nombre de défis. C'était le 07 octobre 1917, que les premiers diacres  autochtones, Balthazar Gafuku et Donat Reberaho ont reçu à Kabgayi, le sacerdoce ministériel des mains de Monseigneur  Jean Joseph HIRTH, Vicaire Apostolique du vicariat apostolique du Kivu. 

La journée ne pouvant se prolonger davantage que ne le permettait le temps, l’assemblée  fut invitée à aller poursuivre l’ambiance de fête dans les familles et paroisses respectives. 

Père Raphaël Katanga.

Go to top