À la maison provinciale de Kigali, dans la Vice-Province saint Charles Lwanga, Afrique des Grands Lacs, une session de formation s’est tenue du 18 au 20 juillet 2017 avec des salésiens de Don Bosco, des membres de la famille salésienne et d’autres collaborateurs laïcs.

 La session de formation a été animée par Mme Colette Schaumont, responsable du Centre salésien de formation d’Oud-Heverlee dans la Province de Belgique-Nord et des Pays-Bas.  Ladite session avait pour but de « repartir de Don Bosco afin de vivre son charisme dans notre mission apostolique aujourd’hui ».  À travers cette formation conjointe de salésiens et de laïcs, les participants ont été invités à découvrir les sources historiques, les choix de vie et les motivations personnelles de Don Bosco, la genèse et l’évolution de la congrégation salésienne. Ensuite,  les participants à la session ont étudié de près la pédagogie et la spiritualité de Don Bosco en vue de réfléchir sur l’éducation salésienne aujourd’hui et de vivre leur propre spiritualité dans le temps actuel.  Enfin, les participants ont approfondi quelques aspects importants de la pastorale des jeunes comme cadre de référence dans le travail de l’éducation.  Par des réflexions personnelles et par des partages, les participants ont eu l’occasion d’actualiser le « Da mihi animas » de Don Bosco.

Mme Colette Schaumont a donné trois sessions de formation durant le mois de juillet : une au post-noviciat à Muhanga (Kabgayi) pour les post-novices et les confrères en stage pratique ; une au noviciat pour les novices à Rango (Butare) et une pour les confrères, membres de la famille salésienne et d’autres collaborateurs laïcs.

Chaque session de formation a ravivé notre conscience d’être une « famille », de faire partie d’une « communauté éducative et pastorale », de nous engager « ensemble » comme salésiens et laïcs et de vivre « la communion et le partage dans l’esprit et la mission de Don Bosco ».

P. Camie Swertvagherl, Superieur Provincial

 

Go to top