Mardi 4 avril 2017, le Bureau de Planification et de Développement (BPD) a organisé une réunion qui a rassemblé les  trois écoles professionnelles salésiennes du Rwanda (VTC Muhazi, VTC Rango et VTC Gatenga). Cette rencontre a été dirigée par Monsieur Jörg Schaeffer, consultant en matière d'élaboration du "Master Plan" pour le développement social, économique et professionnel.

Après avoir visité ces trois écoles professionnelles et mené une enquête durant laquelle les élèves, les anciens élèves et les enseignants ont été interrogés, monsieur Schaeffer, de commun accord avec le BPD, a présenté les résultats du travail de son équipe. 

Durant cette enquête, l'équipe de consultance a visité les entrepreneurs qui engagent ou donnent le stage pratique aux finalistes de ces écoles afin de connaître les forces et les faiblesses qui les caractérisent au travail. "Cependant", a conclu le consultant, "les connaissances transmises à l’école doivent se concrétiser en habiletés intellectuelles et en savoir-faire des anciens élèves".

Suite à cette enquête, l'investigateur principal a présenté les changements que doivent entreprendre les centres de formation professionnelle des Salésiens de Don Bosco au Rwanda. Il a défini certaines options à suivre pour un avenir meilleur.

Les participants ont constaté qu'il s'avère  nécessaire de développer un éventail de stratégies permettant d'établir une relation cohérente entre la formation à donner et le besoin du marché d'emploi. Ils ont manifesté l'importance qu'ils accordent à la formation professionnelle de qualité.

Les trois écoles veulent donner un souffle nouveau à leur système éducatif. Elles désirent améliorer le degré de performance de leurs élèves afin de fournir au pays et à la région une main-d'œuvre qualifiée.  

Cette rencontre fut un moment précieux pour vérifier si les résultats de l'enquête étaient conformes à la réalité du terrain. Après l’exposé, les délégués des trois écoles ont apprécié la manière dont ces résultats ont été présentés, avec transparence et honnêteté.

Pendant le moment d'échange, quelques délégués ont présenté les améliorations qui se sont réalisées dans leurs écoles, comme fruit des échanges avec les parents des élèves.

Les participants ont conclu que c'est en donnant une formation de qualité qu'ils feront honneur aux écoles salésiennes.

Père Raphaël Katanga

Go to top