C'est en 2013 que la Communauté salésienne de Rango conçut le projet de formation professionnelle pour les filles-mères afin de leur assurer un développement intégral en leur donnant la chance de trouver un travail rémunéré. Leur âge varie entre 16 et 30 ans.

Elles vivent difficilement et parfois elles sont rejetées par leurs familles. A part la formation professionnelle, nous leur proposons des valeurs humaines, morales et spirituelles dans des causeries et autres réunions. Nous jouons le rôle important de pont entre les familles et les filles-mères rejetées, pour le bien de leurs enfants. 

En 2015, la première promotion commença la formation professionnelle en coupe-couture. Elles étaient au nombre de vingt mais seulement dix ont terminé la formation. Elles étudiaient dans les bâtiments du Centre de jeunes de Rango.

Pour aboutir à ses objectifs, la communauté salésienne de Rango élabora un projet de construction d'un bâtiment propre dans lequel cette formation serait donnée. Ce projet fut financé partiellement par la Procure salésienne de Bonn (Allemagne). L'autre partie fut financée par la communauté salésienne de Rango et ses bienfaiteurs. Les enseignants et les élèves du Centre de formation professionnelle de Rango participèrent à ce projet par le fruit de leur travail.

Les travaux de construction de ce bâtiment commencèrent en 2015.

Mardi 21 février 2017, ce bâtiment fut inauguré. Les cérémonies d'inauguration furent présidées par Monsieur Jean-Baptiste Mutabaruka, Directeur de bureau du district de Huye, chargé de la bonne gouvernance. Dans son discours, il parla du programme du Gouvernement rwandais qui vise à encourager les femmes à apprendre les métiers afin qu'elles deviennent capables de se prendre en charge. Il remercia les Salésiens de Don Bosco qui ne ménagent pas leurs efforts pour former les fils et les filles du pays dans le domaine technique et professionnel. 

La réalisation de ce projet est une initiative qui traduit l’attention particulière qu’accordent les Salésiens de Rango à la réinsertion sociale et économique des personnes marginalisées. 

Cette nouvelle filière dispense la formation dans le métier de coupe-couture. Trente-trois filles-mères y sont inscrites pour une formation d'une année. Les lauréates obtiendront le certificat délivré par WDA, le département du Ministère de l'Education chargé de la formation technique et professionnelle. 

Au nom de tous les bénéficiaires de ce projet, la communauté salésienne de Rango, adresse ses remerciements les plus sincères pour les nombreux dons qui lui sont parvenus grâce à la Procure salésienne de Bonn et d'autres bienfaiteurs.

Chers amis et connaissances, grâce à vos dons de toute espèce, vous permettez aux pauvres de notre entité géographique à retrouver le goût de vivre. Vous les rendez aussi capables de se prendre en charge grâce aux fruits de leur travail.  

C’est grâce à vous, fidèles donateurs, que la communauté salésienne de Rango peut accompagner chaque année plus de 80 jeunes sur le marché du travail afin qu'ils retrouvent une vie honorable. De tout cœur, nous vous disons un grand merci. Que vos activités demeurent fructueuses ! Chers bienfaiteurs, nous vous prions de croire, en l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

Père Raphaël Katanga

Go to top