Dimanche  05 mars 2017,  premier dimanche du Carême,  s’est déroulée au Noviciat Saint Luigi Versiglia  la cérémonie de l’installation du nouveau Père Maître des novices,  le Père Fabien RUTANGIRA  et cela deux semaines après que le Père Henri BAKISHIMIRA, Père Maître des Novices  pendant quatre ans,  ait été appelé à une autre mission.

 

Cette cérémonie a commencé à 11h30 par la Célébration Eucharistique présidée par le Père Provincial. Dans son homélie, celui-ci a insisté sur l’évangile du jour  qui parlait de  Jésus tenté par Satan. Il a interprété les trois tentations que Jésus a subies en les associant à notre vie quotidienne.  Il montrait que parfois, le tentateur nous trouve dans des moments de détresse,  de  faiblesse de notre foi, mais aussi il nous trouve à travers  la recherche des honneurs,  etc…

Après l’homélie, a eu lieu l’installation solennelle du nouveau Père Maître des novices et Directeur de la maison. Un rituel qui s’est fait à travers la récitation du Symbole des apôtres et  la signature qu’a apposée le Père Fabien sur un document officiel pour confirmer qu’il accepte cette mission qui n’est pas facile. Ensuite les confrères présents et les novices ont donné  l’accolade au  nouveau Maître des Novices.

 Après la messe il y a eu la photo - souvenir suivie du repas et de la présentation des numéros que les novices avaient préparés. Au milieu de ces numéros, il y a eu des discours.  Le premier était celui du Père Provincial qui  a remercié le Père Henri pour ce qu’il a été au noviciat durant ces quatre années qu’il venait d’y passer et a souhaité la bienvenue au nouveau Père Maître des novices,  le Père Fabien RUTANGIRA. Il l’a remercié d’avoir accepté cette mission et l’a encouragé en disant qu’avec l’aide du Seigneur, il réussira cette mission  d’autant plus qu’avant la paralysie, il avait été Maître des novices pendant plusieurs années.  En second lieu, ce fut le Père Fabien qui a pris la parole. Il disait qu’il avait été surpris que les Supérieurs lui confient encore cette mission délicate, malgré sa condition physique, ce qu’il n’imaginait même pas. Et il a compris que c’est Dieu qui donne la mission et qu’il la donne à qui il veut sans tenir compte de ses faiblesses. A nous, les novices, il a rappelé que  notre formation est dans nos mains et qu’il n’est pas venu abolir ce qu’a commencé le Père Henri mais pour compléter, comme Jésus lui aussi a dit, qu’il n’est pas venu abolir les lois anciennes mais les accomplir. Lui aussi a remercié le Père Henri pour tout ce qu’il a fait au noviciat. 

Enfin,  après avoir partagé le gâteau que la communauté avait préparé pour cet événement, le Père Maître sortant, le Père Henri a pris la parole : un discours que tous ceux qui étaient présents attendaient impatiemment. Dans son allocution, le Père Henri a exprimé son sentiment en affirmant que malgré tout il est content  de cette circonstance  car c’est Dieu qui oriente chaque personne et que chaque chose qui a commencé doit avoir une fin,  disait-il. II a remercié sincèrement le Père Provincial d’avoir été proche de lui durant son expérience de quatre ans comme Maître des novices. A propos de sa démission, il a dit à ceux qui étaient là que, de nature, il est une personne  exigeante et qu’il ne sera jamais d’accord avec les gens de caractère faible . Pour terminer, il a demandé pardon à tous ceux à qui il aurait fait du mal,  que ça soit les confrères ou les novices.

Après son discours, nous avons chanté ensemble le Magnificat et le Père Provincial a clôturé les cérémonies par la bénédiction finale.

Novice Salésien Moïse NDIHOKUBWAYO

Go to top